Ils ont changé de vie pour faire du vin
14 septembre 2019

S’installer pour produire des vins d’appellation Blaye Côtes de Bordeaux ? C’était l’objectif d’Odile Bazin et de son mari, tout comme celui de Marie-Pierre Dartier et de son frère. Cela fait 7 et 20 ans qu’ils ont tout quitté pour devenir Vignerons. Les uns travaillaient dans de grands groupes à Paris, les autres étaient respectivement urgentiste et militaire. Tous sont des Girondins de retour sur les terres familiales, avec une envie : travailler dans les vignes du Blayais.

Château Cailleteau-Bergeron : la reconversion « corps et âme »

1991 a été l’année de tous les changements pour Marie-Pierre Dartier. Cela faisait 10 ans qu’elle était infirmière urgentiste à Albertville puis à Blaye. Cette femme au grand cœur avait envie de revenir à la terre. Celle de ses parents au Château Cailleteau-Bergeron à Mazion. Un héritage qu’elle a décidé de prendre à bras-le-corps, avec son frère Pierre-Charles, quand ses parents ont pris leur retraite.

« Le métier d’infirmière était une véritable passion. Je ne pensais pas que j’allais revenir à la vigne. Mais un jour on se dit que s’occuper de la maladie, c’est donner beaucoup de soi. Alors après une longue réflexion, nous nous sommes lancés. J’ai choisi la vigne corps et âme. » Marie-Pierre Dartier, Vigneronne du Château Cailleteau-Bergeron.

De son côté, Pierre-Charles Dartier est devenu technicien supérieur d’œnologie en 1989. Sa sœur s’est formée au management viticole dans l’optique de reprendre l’exploitation familiale. C’est à force de patience et d’expériences que Marie-Pierre a développé son savoir-faire :

« La terre donne ce qu’elle veut. On la gère au jour le jour pour faire en sorte qu’elle soit le mieux possible, en faisant tout ce qu’il faut. Et l’âme du produit s’en ressent. Je ne changerais pour rien au monde, malgré la somme de travail. Je prends la vigne comme elle est, avec ses bons et ses moins bons côtés. » Marie-Pierre Dartier, Vigneronne du Château Cailleteau-Bergeron.

Château Terre-Blanque : le retour aux origines

Un retour facilité par le frère jumeau d’Odile, Jacques Chardat. Cet œnologue reconnu est propriétaire du Château Lacaussade Saint-Martin, à quelques pas de Terre-Blanque. Il les a conseillés, aiguillés et introduits dans le monde des Vignerons de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux. Aujourd’hui, les jumeaux travaillent encore de façon collégiale.

« Ce n’est pas quelque chose que j’aurais pu faire à 20 ou 30 ans. Là, ça me correspond vraiment. J’ai l’impression d’être en harmonie avec la nature. C’est un terroir exceptionnel. Nous n’aurions pas changé de vie pour faire autre chose que du vin. » Odile Bazin, Vigneronne du Château Terre-Blanque.

Côtes de Bordeaux

Avez-vous l'âge légal pour la consommation d'alcool dans votre pays de résidence ?

Non Oui

Vous ne pouvez pas accéder à ce site.