Olivier Chéty, vigneron sur terre et… dans les airs !
15 septembre 2019

Blaye côtes de Bordeaux, l’appellation vue du ciel

Il y a des hommes qui vivent leur métier 24 heures/24. Les vignerons de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux sont de ceux-là. Certains y ajoutent une dose d’adrénaline toute personnelle. C’est le cas d’Olivier Chéty, copropriétaire du Château Haut Colombier à Cars. Un homme passionné de ses vignes, d’ULM et de photo. Ses clichés, pris depuis son paramoteur, reflètent la beauté de ses parcelles et finalement de tout l’estuaire de la Gironde.

« Voler comme un oiseau : un rêve de gosse »

Au Château Haut Colombier, la vigne est une question de famille. « On est tombé dedans quand on était petit ! » sourit Olivier Chéty. Huit générations de viticulteurs se sont succédé sur ces coteaux argilo-calcaire, dominants l’estuaire de la Gironde. Depuis 1803, la famille Chéty produit, met en bouteilles au château et commercialise ses vins. La propriété s’étend sur 54 hectares, aux portes de l’estuaire. Des parcelles que l’on peut parcourir à pied, à cheval, mais aussi en ULM.

« J’ai commencé le parapente en 1991, j’avais 17 ans. C’était un rêve de gosse. Un ami de ma sœur m’a fait faire un baptême et j’ai adoré. »

Mais s’occuper de ses vignes est un travail très prenant et Olivier Chéty n’avait pas le temps de se rendre régulièrement à la montagne. Alors, il s’est mis au paramoteur, plus pratique. « Je décolle devant ma porte, dans les vignes» De quoi découvrir le Blayais et l’estuaire de la Gironde avec une toute autre perspective.

« Au coucher du soleil, quand on monte à 50-100 mètres. On voit le fleuve qui grandit, grandit… Le climat particulier fait que les tableaux sont différents à chaque fois. Il suffit de couper les moteurs et les quelques minutes de vol plané deviennent magiques »

olivier-chety-vigneron-dans-les-airs

Transmettre ses valeurs de vigneron en Blaye côtes de Bordeaux

Tout comme Olivier Chéty aime faire déguster les vins de la propriété familiale, le vigneron conçoit la photographie comme un moment de partage. Une façon de faire ressentir aux autres le plaisir qu’il a de survoler le Château Haut-Colombier, situé sur l’une des plus hautes collines du Blayais. Ainsi, il apprécie de transmettre ses émotions à son frère, avec qui il travaille au quotidien. Mais pour le moment « il court plus qu’il ne vole et il a d’autres passions », sourit le vigneron. Olivier Chéty veut aussi transmettre sa passion à ses filles, encore trop jeunes pour le suivre dans les airs : « j’espère bien les emmener un jour ».

En attendant, le vigneron poursuit son engagement pour l’environnement. Il va même troquer le moteur à gasoil de son ULM contre un moteur tout électrique. Une manière pour lui d’être « en cohérence » avec l’agriculture bio, qu’il pratique sur ses parcelles depuis de nombreuses années.


Côtes de Bordeaux

Avez-vous l'âge légal pour la consommation d'alcool dans votre pays de résidence ?

Non Oui

Vous ne pouvez pas accéder à ce site.