Imprimer

Les conseils de notre sommelier

Qu’est-ce que l’art de la dégustation ?

La dégustation, c’est la capacité à analyser les sensations perçues et les retranscrire grâce à un vocabulaire et une méthode simples mais précis. Vous possédez en vous tout le potentiel d’un bon dégustateur, mais vous ne le savez peut être pas !

La robe : Examen visuel

La vue est le premier contact que vous avez avec le vin. La couleur, l’intensité, la limpidité vont vous permettre d’apprécier ce que l’on appelle la robe.

La nuance de couleurs est une indication sur l’âge du vin. Pour les Blaye Côtes de Bordeaux rouges cela va du violacé pour les vins les plus jeunes à l’orangé pour les vins plus âgés. Pour les Blaye Côtes de Bordeaux blancs, vous retrouverez des couleurs jaune pâle pouvant aller jusqu’au doré.

L’intensité de la couleur est fonction du millésime, du cépage dominant, du terroir et de la macération.

La limpidité est l’éclat, la brillance et l’éventuelle turbidité (caractère trouble) d’un vin.

Blaye Côtes de Bordeaux - Les conseils du sommelier - Examen visuel

Le Bouquet : Examen olfactif

Le but est de mettre des mots sur les odeurs en développant la reconnaissance d’arômes par analogie avec toute la gamme de fruits, fleurs, épices et autres substances aromatiques rencontrées dans la nature. Souvent, vous les avez gardées en mémoire depuis la petite enfance !

Le premier nez vous permet de déceler les arômes subtils mais fugaces lorsque le vin vient juste d’être servi dans le verre.

Le deuxième nez apparaît après avoir fait tourner le vin dans le verre. L’aération du vin permet le développement de nouveaux arômes, plus intenses.

Pour les Blaye Côtes de Bordeaux rouges, majoritairement issus du Merlot, ces vins offrent des notes fruitées et légèrement épicées.
Pour les Blaye Côtes de Bordeaux blancs, le Sauvignon en est le cépage roi, son nez est marqué par les arômes d’agrumes et de genêt.

La saveur : Examen Gustatif

Blaye Côtes de Bordeaux - Les conseils du sommelier - Examen gustatif

C’est la partie la plus complexe de la dégustation. Il s’agit ici de décrire les saveurs que vous ressentez, mais aussi de percevoir la « structure » du vin à travers 3 phases : l’attaque, l’évolution et la finale.

L’attaque est la sensation procurée par le vin lors de la mise en bouche. L’attaque peut être qualifiée de franche, souple, fuyante pour les Blaye Côtes de Bordeaux rouges. Elle est nerveuse, fraiche ou encore fugace pour les Blaye Côtes de Bordeaux blancs.

L’évolution est l’impression ressentie lorsque le vin est en bouche. C’est principalement à ce moment que les arômes sont perçus. Vous retrouvez souvent les arômes du nez mais généralement, vous en décelez d’autres supplémentaires !

La finale est la perception laissée une fois que le vin est avalé ou recraché. Vous avez alors l’impression que le vin est encore en bouche, c’est la persistance aromatique intense. Elle exprime la longueur d’un vin, mesurée en caudalies (1 seconde = 1 caudalie).

N’oubliez pas : la dégustation doit rester avant tout un plaisir !